Aller au contenu principal

Un projet en faveur de la biodiversité

Le projet « Laine Fleurie » de Natagora met à l’honneur des laines locales. Celles des moutons qui entretiennent, par pâturage, des milieux particulièrement riches en biodiversité : réserves naturelles, sites Natura 2000 et prairies à haute valeur biologique.

Ces milieux sensibles sont liés aux pratiques agropastorales traditionnelles. Ouverts par l'homme il y a des siècles pour y faire paître leurs bêtes ou produire du foin, ils accueillent de très nombreuses espèces de plantes à fleurs typiques, souvent rares, parfois menacées. Celles-ci favorisent à leur tour une grande diversité d'insectes dont l'abondance attire autant d'espèces qui s'en nourrissent.

Un projet pour vous

La laine est une matière noble, saine et renouvelable qui permet de très nombreux usages. Grâce au projet "Laine Fleurie" de Natagora, les toisons des moutons impliqués dans la protection de la nature sont valorisées: lavées, filées, cardées, feutrées, utilisées pour créer pour vous et/ou par vous! Le tout localement et en circuit court. Découvrez les produits "Laine Fleurie".

Pourquoi ce projet ?

Les milieux agropastoraux traditionnels abritent une biodiversité remarquable. Malheureusement ceux-ci sont menacés:

  • D'abandon, lorsqu'ils sont agronomiquement difficiles à valoriser. Ils disparaissent par enfrichement, reboisement naturel ou artificiel.

  • Par les pratiques agricoles modernes intensives, là où un potentiel agronomique fort existe. La biodiversité y est mise à mal par la fertilisation, le labour, les pesticides... 

Pour les sauvegarder

Il faut y maintenir l'élevage, une forme d'agropastoralisme, respectant certaines pratiques:

  • absence de biocides (pesticides, herbicides, traitement phyto en pâture)
  • absence de fertilisation (car la fertilisation diminue la diversité botanique)
  • pâturage et/ou fauches qui tiennent compte des espèces à protéger
  • prairie permanente (non-labour)
  • maintien de zones refuges, des éléments du maillage écologique

Les moutons sont, pour ce faire, des partenaires idéaux. Seules des races rustiques sont à même de se satisfaire de ces pâturages et de ces foins somme toute frugaux. Ces races sont aussi menacées et pourtant tellement mieux adaptées à une agriculture durable.

Soutenir les éleveurs gestionnaires de milieux naturels

Valoriser la laine fleurie des moutons qui pâturent en Réserves naturelles et Natura 2000 (UG2), qui mangent foins et herbages des prairies à haute valeur biologique, c’est soutenir un élevage favorable à la biodiversité.

En effet, malgré les primes, les éleveurs gestionnaires de ces sites naturels nouent difficilement les deux bouts. Pour les soutenir, Natagora s’implique dans la valorisation de leur laine, impulsant des créations locales et assurant leur promotion. Une valorisation qui passe par un meilleur prix payé pour les toisons. Évitant que celles-ci ne partent en vrac à très bas prix vers la Chine…

En images et en mouvements...

Petit film réalisé dans le cadre d'un projet de l’Institut Fédéral pour le Développement Durable d'information et de sensibilisation aux Objectifs de développement durable. Illustration d'un des dix-sept objectifs établis par les États membres des Nations unies rassemblés dans l'Agenda 2030 : consommation et production responsables !

Au départ : Defi-Laine l'interreg Grande Région V

Le projet "Laine Fleurie" fait partie des actions développées dans le cadre de DEFI-Laine : un Interreg Grande Région V cofinancé par le FEDER.

DEFI-Laine ce sont 12 partenaires de Belgique, Luxembourg et France qui unissent leurs compétences pour retisser une filière de valorisation pérenne et locale des laines de la Grande Région. Un vaste projet sur trois ans (2017-2019), cofinancé par l'Europe et notamment la Wallonie.

La Grande Région est composée des départements français de Meuse, Moselle, Meurthe-et-Moselle et Vosges, des provinces wallonnes de Liège et du Luxembourg, du Grand-Duché du Luxembourg, et des länders allemands de Rheinland-Pfalz et Saarland.

Constats : La laine des moutons de la Grande Région est majoritairement exportée vers la Chine. Et nous rachetons notre matière première sous forme de produits finis à la Chine. La valeur ajoutée nous échappe donc.

Vendue à bas prix sur les marchés mondiaux, la laine est devenue un coût pour les exploitations ovines. Elle participe ainsi au manque de rentabilité de ce secteur, pourtant si nécessaire à notre alimentation, à la préservation de la biodiversité et à l’entretien des paysages.

Le secteur textile local est largement sinistré et délocalisé, mais il existe encore de nombreux artisans et des PME aux savoir-faire de haut niveau. Les consommateurs sont demandeurs de produits sains, fabriqués dans les régions qui les entourent pour y créer de l’activité bénéfique à tous.

Un objectif : La création d’une filière pérenne de valorisation locale des laines produites en Grande Région.

DEFI-Laine souhaite innover et :

  • Augmenter, pour les éleveurs, le prix de vente de la laine brute et les impliquer dans la transformation de ‘’leur’’ matière
  • Donner du travail aux artisans et PME locales, susciter des collaborations et innovations
  • Intégrer dans une même dynamique éleveurs, tondeurs, artisans, entreprises, associations, designers, consommateurs, pouvoirs publics, etc
  • Proposer aux consommateurs une variété de produits durables en laine locale, artisanaux, de série ou industriels.
Les partenaires du projet DEFI-Laine

La Filière Laine - chef de file du projet (B) soutient la mise en place d’une filière de valorisation locale des laines locales par et pour tous les acteurs concernés.

Natagora (B) agit pour enrayer la dégradation de la biodiversité et contribuer au rétablissement d’un meilleur équilibre entre l’homme et la nature.

Le Cluster Ecoconstruction (B) est le réseau d’entreprises reconnu par la Wallonie centré sur l’éco-construction afin entre autres de dynamiser ses différentes filières.

Celabor (B) assure un support scientifique et technique aux entreprises agroalimentaire, de l’environnement, de l’emballage et du textile.

Le Parc naturel des Hautes Fagnes - Eifel (B) concilie l’activité humaine avec des mesures de préservation de la nature et des paysages.

Le Parc naturel des deux Ourthes (B) assure des missions de conservation de la nature, de sensibilisation à l’environnement, d’aménagement du territoire et de développement économique et rural.

Le Parc naturel de Gaume (B) coordonne les ressources économiques, environnementales, sociales et culturelles pour un développement local durable.

Le Tourist center Clervaux (GDL) est un acteur touristique à missions multiples au nord du Luxembourg. Il gère notamment ses propres sites touristiques.

Le Parc naturel régional de Lorraine (F) participe à l’innovation et au développement économique et social, à la protection et à la valorisation des patrimoines de son territoire.

Agria Grand Est (F) est une association d’industriels qui favorise et accompagne les projets d’innovation dans le secteur de la valorisation des agro-ressources.

ALEXIS-Lorraine (F) accompagne la création et le développement d’activités d’entrepreneurs, associations et PME, et la transmission d’entreprises.

L’EPL54 (F) assure la formation initiale et continue des jeunes et des adultes dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement, de l’agroalimentaire et des services aux personnes et aux entreprises.

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles.
Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre projet.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre projet Laine Fleurie en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON