Aller au contenu principal

Les filles s'en mêlent :

elles ont créé une feutrerie pour la Laine Fleurie

De quoi se mêlent-elle ?

Emballées par le projet Laine Fleurie de Natagora, les filles ont décidé de s’en mêler, de participer à la valorisation de cette laine en développant et en confectionnant une gamme de produits feutrés en Laine Fleurie.

Elles ont choisi le feutre car les laines des races rustiques comme le Roux Ardennais, l’Est à laine Mérinos et le Black Welsh qui pâturent en réserves se prêtent particulièrement bien à cette technique.

Dans leur feutrerie, elles commenceront avec une gamme de produits à partir de nappes de feutre à l’eau. Pour le bonheur de vos pieds, votre bien-être, des chaussons, des semelles ou encore des tapis de yoga. Pour la maison, des tapis, des coussins et des lampes. Par la suite, elles ont l’intention de diversifier leurs produits…  Les possibles sont infinis et elles ont plein d'idées ! 

Qui s'en mêlent ?

Les filles ont en commun un amour pour la laine et l’envie de développer un projet local porteur de sens, en lien avec la nature, le durable, la consommation éco-responsable.

Elles se sont lancée le défi de valoriser de grandes quantités de laine. Pour cela, elles se sont équipé d'une machine à feutre semi-mécanisé et ainsi augmenter leur capacité de transformation. Pourquoi mécanisée ? Parceque le feutrage à la main, c’est sympa mais c’est long et ça ruine vite les épaules. Elles se sont instalée un petit atelier.

Elles sont trois :

Sophie est investie dans les circuits-courts. A la recherche de nouvelles initiatives locales, elle a rejoint le projet et y apporte l'énergie du déploiement : « Elle est géniale votre idée ! Il faut l’acheter cette machine et donner de l’envergure à ce beau projet ! » ... c'est fait !

Véronique, engagée dans l’aventure Laine Fleurie dès le début comme volontaire pour le tri et les premières créations en feutre est emballée par cette idée : « Le feutre à l’eau c’est magique, c’est une technique qui offre une multitude de possibilités ».

Sylviane, à l’initiative du projet de Natagora, a pris goût au travail de la laine et veut participer concrètement à sa transformation. « Parce que si on veut valoriser les toisons de tous les moutons pâturant les réserves - soit trois tonnes par an - il faut redéployer la filière ! ».

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles.
Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre projet.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre projet Laine Fleurie en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON